Commemoration de l’Abolition de l’esclavage à Brest 2017

Ce mercredi 10 mai au pied du mémorial érigé par Max Relouzat, notre partenaire président de l’association Mémoires des Esclavages, nos élèves de 1èreL mettaient la touche finale à leur projet Unesco humaniste de l’année .

Moment de soleil et de mémoire autour de patines qui colorent peu à peu la stèle que les anciens de 1èreL ont contribué à faire naître sur la polder du Port de Brest .

Une première en matinée pour nous tout d’abord avec la première rencontre , table ronde de transmission d’expérience entre un club Unesco , celui du lycée Bertrand d’Argenté de Vitré, mené par leur CPE, Ardiouma Sirima et notre Ecole Associée à l’Unesco . Les deux réseaux travaillent en parallèle mais ne se rencontrent pas habituellement .
La table ronde improvisée tente d’aider , au moyen des découvertes faites par nos élèves au cours de leurs travaux de l’année, d’aider les élèves de série L eux aussi , de Vitré , à élaborer un livret d’accompagnement pour une exposition réalisée à partir des travaux d’Annick Le Douget , qui nous a accompagnés il y a peu . ..

photo Véronique BROD

Cérémonie officielle en compagnie des élus de Brest ensuite et discours de circonstance de Max Relouzat :
"LA FRANCE EST LE PREMIER ÉTAT ET DEMEURE LE SEUL A DÉCLARER LA TRAITE NÉGRIÈRE ET L’ESCLAVAGE « CRIMES CONTRE L’HUMANITÉ ».
LE 10 MAI EST UN JOUR SYMBOLIQUE ; IL ÉVOQUE LA DÉCLARATION DE DELGRÈS EN 1802.

JE ME SOUVIENS, ALORS PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION DES TRAVAILLEURS ANTILLAIS DU FINISTÈRE QUE J’AI CRÉÉ EN 1977, DE LA DIFFICULTÉ DE TROUVER UNE DATE COMMÉMORATIVE :
LES ADHÉRENTS ORIGINAIRES DE MAYOTTE NOUS RAPPELAIENT LA DATE DU 27 AVRIL 1848,
LES MARTINIQUAIS CELLE DE 22 MAI 1848
LES GUADELOUPÉENS LE 27 MAI 1848
LA GUYANE LE 18 JUIN 1848
L’ÎLE DE LA RÉUNION LE 20 DÉCEMBRE 1848,
REVENDICATIONS LEGITIMES…
LA DATE DU 10 MAI NOUS A RÉUNIS.

CAR C’EST PAR LEURS LUTTES HÉROÏQUES DE RÉSISTANCE, PAR LE MARRONNAGE, LA RÉVOLTE CONTRE LES PIRES SÉVICES INFLIGÉS À UN ÊTRE HUMAIN, QUE LES ESCLAVES SONT RESTÉS DEBOUT ET ONT ARRACHÉ LA RECONNAISSANCE DE LEUR DROIT A ÊTRE LIBRES .

1793-1794 LA LIBÉRATION DE SAINT-DOMINGUE VA ABOUTIR À LA PREMIÈRE RÉPUBLIQUE NOIRE DE L’HISTOIRE
ET TOUSSAINT LOUVERTURE À MATOUBA AVAIT RAISON DE DÉCLARER :
« EN ME RENVERSANT ILS N’ONT ABATTU QUE LE TRONC DE L’ARBRE DE LA LIBERTÉ, IL REPOUSSERA PAR LES RACINES PARCE QU’ELLES SONT PROFONDES ET NOMBREUSES »."

Margot et Naomie remettent ensuite les copies papier des 3 e-books réalisés par les 1ères L les années précédentes, tous sur le thème des discriminations et des commémorations de l’abolition de l’esclavage .. Ils iront, avec celui de cette année en cours d’achèvement, rejoindre la malle pédagogique réalisée par Philippe Corre et ses jeunes en chemin vers une réinsertion . Ces malles circuleront ensuite dans les établissements et participeront à l’effort de sensibilisation que nous avons tous voulu dans ce projet .

photo Véronique BROD

Merci à tous les élèves et enseignants qui ont apporté leur énergie à ce projet ..Nous n’attendons plus que la dernière contribution de nos collègues de Nouvelle Zélande qui continuent à re-découvrir leur histoire grâce à ce projet et nos envoient très bientôt leur travail ..

Publication du e-book sous peu ... Watch your emails !!!

photo Véronique BROD

Lionel Poiraudeau
photos Véronique BROD & Lionel POIRAUDEAU

Publié le : jeudi 11 mai 2017

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com