JOURNEE MIGRANTS au CONSEIL REGIONAL des JEUNES de BRETAGNE

FORUM des ASSOCIATIONS

During the day, we attended a conference about the cause of migrants, in which four associations were present : Sos méditerranée ; Un toit, un droit ; Fabrique plurielle ; Les lucioles.

Océane : Hoy vamos con cinco chicas de la classe y el profesor de Ingles a Rennes. Hacemos actividades relacionadas con migrantes. Allí somos separados para ver differentes associaciones. Yo voy hablar con una chica que tienne su associacion desde siete anos . Para empezar hizo una vuelta del mundo en varias escuelas. Luego quizo hacer su associacion para compartir differentes culturas con los ninos del mundo. Su associacion se llama « konstelacio ». Despues escribi un libro musical y un cd. Enconto que es una buena idea porque es importante de saber de varias culturas en el mundo.
Despues hacemos con otros estudiantes un juego sobre la migration.

Léo, Adrien, Lucas & Eglantine :

We met an association called « SOS Méditerranée ». This association’s goal is to save the migrants who have been dropped in the sea between Africa and Italy. They have a boat operated by fishermen to save the migrants in the middle of the sea. This boat cost 11 000€ per day because we have to pay the fishermen (the fishermen are not volunteers but professionals). I think this association has a good idea because too many migrants die at sea every year and nobody else does anything to help them, we just look at this disaster and say nothing.

Emma :
A photo exhibition was accessible, these pictures showed the favorite and last places where migrants went to say goodbye to their country before they began a new life. Many of them were located in New-Zealand. In written testimonies next to the pictures, migrants explained why they chose this place and what emotions they felt.

« La Ligue de l’Enseignement » takes care of unaccompanied minors exclusively because there is’nt any special organisation for them. Frequently they are with a lot of adults not with people their age. The association is composed of volunteers, a lot of them are retired people but recently young people also participate.
To help the minors, the volunteers make a lot of activities like going in town to find your bearings. Then, there are many workshops like to learning to speak French, about culture and also reading workshops. These workshops are in the form of games. With this kind of approach, they feel better integrated and more quickly. They are also even more motivated since the arrival of volunteers of almost the same age.

ATELIERS
&
CONFERENCES

We met another charity who also helps the migrants, but this time it helps them when they arrive in France. It’s called « Un toit c’est un droit » because they help migrants to find a place to sleep. This association is based in Rennes and they have 20 legal places for the migrants next to or in Rennes, and they have other unofficial places. Sometimes they had to break some derelict buildings to put the migrants in because the authority don’t find them a house to discourage them from staying in France. Besides the fact of finding housing for the migrants they militate for the rights of migrants. This association have a good goal because too many migrants don’t have housing and sleep on the street because of that so it’s good to help them.

Some associations present in the forum were interviewed by a TV channel

Alice : With five students from Le Likes, we went to Rennes to participate and discover many activities about migrant people. We played with members of a volunteer organization : La Cimade. This game explains the situation of migrants through different characters whose data they had given to us. We talked about conditions to get the French nationality etc.. with this, we can understand their difficult travel and how to be integrated.

Lola : We played a game during this day which is called « le parcours du migrant ». It was a very interesting game because we play a migrant and we follow his travel. We know that the travel of the migrants is very hard and they can die at any time. So they helped us to learn in which part of the travel the migrant has to go back to his country or can continue his travel.
The questions in the game helped us to learn more about some laws about migration in France and in Europe.
I learned a lot of things with this game.

You can find this game on the site of the association « La Cimade »

LE PROJET « encyclopédie des migrants »
de l’association « l’âge de la Tortue »

Noël Uguen

A l’occasion de la recontre du 16 mars 2018 organisée par le Conseil régional des jeunes du vendredi 16 mars 2018, l’association rennaise« l’âge de la Tortue » a présenté son projet d’« encyclopédie des migrants » lors du forum associatif et a également animé un atelier participatif lors de la matinée.

Cette "encyclopédie" rassemble un corpus de 400 témoignages d’histoires de vie et portraits photographiques de migrants qui se décline sous deux formats : une version magnifiquement « imprimée », à la manière de l’édition originale de Diderot et d’Alembert et une encyclopédie numérique qui rassemble photographies, lettres et contributions de chercheurs. Elle a été réalisée entre 2014 et 2017, à l’initiative de l’artiste rennaise d’origine espagnole Paloma Fernández Sobrino qui a réussi à fédérer un réseau de 8 villes de la façade Atlantique de l’Europe, entre le Finistère breton et Gibraltar.


Ce projet se réfère à l’humanisme des « Lumières » : il s’agit de se "réapproprier l’encyclopédie, symbole du savoir dit légitime, sous la forme d’une entreprise populaire de fabrication d’un autre type de savoir » pour promouvoir notamment :

- la reconnaissance de la place des personnes migrantes dans notre société en les faisant participer de manière concrète à l’écriture de l’histoire et de la mémoire des migrations

- la lutte contre la stigmatisation des personnes migrantes présentes dans certains discours médiatiques et politiques en « proposant des représentations qui soient plus respectueuses des personnes et de leurs parcours de vie ».

Les partenariats pédagogiques en 2017-2018 autour de l’Encyclopédie des migrants"

Un partenariat a été mis en place entre une classe de seconde du lycée Châteaubriand à Rennes et l’association « l’âge de la tortue » dans le cadre de l’enseignement d’exploration « littérature et société ». Marylou Thomas, coordinatrice pédagogique de l’association a travaillé avec Gilles Ollivier, enseignant d’histoire et Laurence Templé, enseignante de lettres.
De décembre 2017 à avril 2018 les lycéens ont travaillé à partir d’un corpus de lettres tirées de « L’Encyclopédie des migrants », pour s’approprier des termes assignés aux personnes migrantes (exilés, réfugiés, étrangers, migrants…). Ils ont parallèlement découvert le contexte et la portée de l’encyclopédie de Diderot et d’Alembert.
Ils ont également étudié des extraits d’œuvres traitant du témoignage et du souvenir dans la migration avec « Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus » d’Ivan Jablonka. Puis le roman « Eldorado » et le recueil poétique « Notre dame des jungles » de Laurent Gaudé.
Ils ont terminé le projet à travers un atelier d’écriture et un travail scénographique : ils ont choisi chacun une lettre dans L’Encyclopédie et l’ont mise en scène avant de la lire pour le public d’une MJC rennaise.

Le financement du projet a été opéré par un projet KARTA spécifique et par le lycée Chateaubriand de Rennes



L’atelier pédagogique animé par Marylou Thomas, coordinatrice pédagogique de l’association « l’âge des migrants »

Dans un premier temps, les élèves ont travaillé en quatre groupes de six élèves : chaque groupe devait lire une lettre tirée de l’encyclopédie des migrants et ensuite y repérer tous les termes liés à la migration et au statut du migrant. Ils devaient essayer de les définir en précisant leur connotation et rédiger un petit lexique à partir de cette lettre-témoignage. La mise en commun a permis aux élèves de comparer leurs définitions, de les mettre en relation avec celles proposées par l’Unesco notamment.
Puis un échange avec la sociologue Anne Morillon, présente lors de l’atelier, a permis de montrer comment certains mots peuvent prendre une coloration péjorative : un Français qui travaille à l’étranger est souvent désigné comme un « expatrié », un étranger qui vient en France travailler sera lui désigné comme « migrant ». Les deux termes recouvrent-ils la même représentation ?

Anne Morillon a ensuite retracé l’évolution du nombre de demandes d’asile validées par l’OFPRA depuis les années 1980. Alors que les réfugiés d’Asie du Sud-est ont été accueillis en grand nombre, on observe aujourd’hui un durcissement des conditions d’accueil. Le migrant devient la « figure de l’indésirable ». Jacques Toubon, le Défenseur des droits, va même jusqu’à déclarer qu’il ne s’agit pas aujourd’hui d’une crise des migrants mais plutôt d’une « crise de l’accueil des migrants ».



Quelles pistes possibles pour l’équipe de projet « migrants » du lycée Le Likes

Au final le travail que mène l’association l’âge de la Tortue peut intéresser l’équipe pédagogique du lycée Le Likes à plusieurs titres :
- comme un laboratoire sur les projets possibles en enseignement d’exploration « littérature et société »
- comme un prolongement pour les classes de première, pour donner suite au travail initié avec Rozenn Le Berre, et également pour les professeurs d’espagnols qui vont traiter du sujet de la Mémoire de l’exil républicain espagnol. Une réunion sera programmée pour creuser ces objectifs.

(voir aussi le blog du projet "encyclopédie des migrants : http://www.encyclopedie-des-migrants.eu/ )

Publié le : mercredi 4 avril 2018

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com