Vacances d’été 2018 : seize Likésiens en Roumanie pour un projet solidaire.

JPEG - 146.6 ko

Epaulé par l’association Burkinaction du Likès, un groupe de lycéens et d’adultes avait commencé à préparer un projet solidaire depuis Mars 2017. Entendez par là, le souhait de partir aider et en même temps découvrir une culture différente de la nôtre.

Des lycéens et leurs accompagnateurs, du Lycée lasallien Saint Joseph de Pruillé le Chétif (près du Mans) avait participé à la construction d’un préau dans une école des Frères à Nazaré, en Ethiopie. Le SEMIL (Service Educatif des Missions Internationales Lasalliennes) avait donc donné pour mission aux likésiens de poursuivre l’aide dans cette école de Nazaré. Février 2018, après bien des à-coup et péripéties, tout était fin-prêt pour l’achat des billets d’avion : objectif partir là-bas après le Bac jusqu’à la fin du mois de Juillet. Patatras, la situation politique du pays partenaire subissant encore des soubresauts : l’état d’urgence est décrété en février, le Ministère recommande de ne se déplacer dans ce pays, avec beaucoup de précautions, qu’en cas d’extrême nécessité. A l’eau le projet. Déception pour tous.

Et puis l’idée a germé : pourquoi ne pas s’appuyer sur un partenariat déjà bien solide entre Quimper, Burkinaction, le Likès et Hateg en Roumanie ? Contact pris avec Doru Ghenciū, le correspondant à Hateg : « 12 lycéens accompagnés de quatre adultes sont prêts pour donner un coup de main et peuvent débarquer à partir du 14 juillet ». Doru a fait des miracles, trouvé les hébergements réglés les mille détails nécessaires à la réalisation du projet. Le groupe de Quimpérois a donc aidé, 15 jours durant, à la rénovation, bien nécessaire, du mur de l’Association (sorte d’embryon de communauté des communes autour de Hateg).

Nous avons donc pu organiser notre vie roumaine durant ces deux semaines : aller au marché chaque matin acquérir les produits nécessaires pour nourrir les 16 membres de l’équipe, faire la cuisine pour tout ce petit monde à tour de rôle, entretenir la maison de la Croix Rouge où nous prenions nos repas, et en compagnie de deux maçons professionnels, rénover ce fameux mur et le bout de toiture qui va avec.

Nous avons aussi pu découvrir cette région sise aux pieds des Carpates, tant par ses paysages que son riche patrimoine : abbayes, vestiges romains de première importance, barrages hydro-électriques. Le dépaysement a certes été moins grand que si nous étions allés en Ethiopie. Mais nous avons trouvé un pays d’Europe, à la population accueillante, à la porte de chez nous. Un pays qui a sans doute beaucoup évolué depuis « LA Révolution » de 1989, comme ils l’appellent, et sur lequel nous ne pouvions nous empêcher d’avoir quelques préjugés. Nous avons notamment remarqué à Hateg que beaucoup des gens produisent eux même une partie de leurs fruits ou légumes, ont des poulaillers, ce qui se dessine comme une probable une voie d’avenir dans bien des pays d’Europe, et pas seulement en Roumanie, après avoir été une survivance du passé.


Pour le Groupe « Roumanie 2018 »
Elisabeth Prat

Album d'images

Publié le : dimanche 14 octobre 2018

LE LIKès | La Salle - Quimper

20, Place de la Tourbie - 29196 QUIMPER Cédex
Tél. 02 98 95 04 86 - Fax 02 98 95 06 24

Contact | Plan du site | Mentions légales

suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter

une création : www.studioentete.com